LA PENSEE DU JOUR

Le blogg de LYRIC

samedi, juin 24, 2000

Le serpent à plumes n'est pas une légende !

CORVALLIS (Etats-Unis), 22 juin (AFP) - Des paléontologues américains affirment avoir mis au jour le plus vieil animal à plumes connu à ce jour, une découverte qui remettrait en cause une théorie selon laquelle les oiseaux descendraient des dinosaures.
Cet animal, baptisé longisquama insignis, était un petit reptile à plumes, sorte de lézard d'environ 25 cm de long, qui se déplaçait en planant d'arbre en arbre, selon les chercheurs de l'Université de l'Etat de l'Oregon, située à Corvallis, qui publient les résultats de leurs travaux dans la revue Science à paraître vendredi.
Il vivait en Asie centrale il y a environ 220 millions d'années, c'est-à-dire à l'époque des premiers dinosaures et quelque 75 millions d'années avant l'apparition du premier oiseau connu, l'archeopteryx.
Bien qu'aucun lien formel ne puisse être établi entre cet animal et les oiseaux actuels, les nombreuses similarités qui existent suggèrent qu'il pourrait être l'un de leurs ancêtres, estime le professeur de zoologie, John Ruben, co-auteur de l'article.
"Nous pouvons identifier sur ces fossiles certaines structures que l'on trouve uniquement chez les animaux à plumes. Donc, nous sommes particulièrement certains d'avoir là le plus vieil animal à plumes", assure son collègue, Terry Jones.
"Même si l'on ignore les plumes, cet animal ressemble à l'ancêtre d'un oiseau. Les dents, la structure pectorale, le cou et le crâne ressemblent à eux des oiseaux", ajoute-t-il.
Les restes fossiles ont été découverts en 1969 au Kirghizistan et se trouvaient depuis dans un musée de Moscou. Les chercheurs sont tombés dessus presque par hasard lors d'une exposition de ces fossiles russes au Kansas l'an dernier.
"On a tout de suite compris qu'il s'agissait d'un très vieil animal à plumes et nous sommes restés éveillés toute la nuit pour l'étudier", se souvient John Ruben.
Selon les chercheurs, le longisquama insignis possèdait quatre pattes et des plumes. Il pouvait aisément planer mais ne disposait apparemment pas en revanche d'une musculature suffisante pour pouvoir voler.
Des scientifiques russes avaient examiné les restes fossiles dans les années 70 mais avaient conclu qu'en raison de son âge ancien, il ne pouvait pas être doté de plumes, a indiqué John Ruben.
Mais, selon lui, "en termes d'évolution, on n'est tout de même pas très loin avec cet animal d'un oiseau capable de voler".