LA PENSEE DU JOUR

Le blogg de LYRIC

jeudi, janvier 25, 2001

N'IMPORTE QUOI ... ils feraient mieux d'apprendre à voter ces cons !

NEW YORK, 25 jan (AFP) - On ne connaît que son nom de code, "Ginger", et l'identité de son inventeur, Dean Kamen. Mais cela suffit pour intriguer, passionner, fasciner l'Amérique.
Depuis des semaines, la rumeur a enflé, essentiellement alimentée par des forums de discussion sur l'internet, à propos d'une invention présentée comme tellement innovante, radicale, géniale, qu'elle allait révolutionner la société contemporaine et ne pouvait être comparée en importance qu'à l'ordinateur personnel.
Mais pour l'instant, le mystère demeure.
Tout est parti d'une proposition de livre présentée par un journaliste américain à la maison d'édition de l'université de Harvard. Dans un synopsis dont des passages ont été publiés sur le réseau mondial, Steve Kemper décrit un produit "qui se répandra à la surface du globe, changera nos façons de vivre, nos cités, nos façons de penser".
Il assure que, lorsque Dean Kamen a montré deux prototypes à des vedettes du calibre de Steven Jobs, patron d'Apple ou Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, ceux-ci ont été instantanément conquis, signant en riant des chèques en millions de dollars.
Le club d'investisseurs dans le projet "Ginger" comprendrait également John Doerr, mythique capital-risqueur de la Silicon Valley (il a financé les débuts de Netscape, Amazon, Excite), Paul Allaire, patron de Xerox, et quelques autres pointures des nouvelles technologies.
Il n'en fallait pas plus pour enflammer les imaginations, dans les forums, les sites web ou la presse spécialisée dans l'innovation. Certains ont cru deviner qu'il s'agissait d'une sorte de mini-hydroglisseur personnel, comme on en voyait dans les bandes dessinées d'anticipation des années 60, d'autres d'une nouvelle source d'énergie.
Il faut dire que le curriculum vitae de Dean Kamen, 49 ans, a de quoi alimenter les fantasmes: inventeur, encore étudiant, de la pompe individuelle à insuline, il a fait fortune en la revendant à un fabriquant de matériel médical.
Il possède et dirige Deka (basée à Manchester, New Hampshire), pépinière de cerveaux spécialisée dans l'innovation, vient de présenter l'iBot, première chaise roulante tout-terrain, a reçu de nombreux prix dont la prestigieuse National Medal of Technology, et a été qualifié par John Doerr de "mélange de Henry Ford et Thomas Edison".
Le phénomène a pris une ampleur telle que, le 12 janvier, Dean Kamen s'est senti obligé d'y mettre un bémol. Il a assuré "que plusieurs personnalités du monde technologique ont été citées dans la proposition de livre en dehors de leur contexte, sans faire part de leurs doutes, des risques et des éventualités. Cela, ainsi que l'accumulation des spéculations, a conduit à des attentes allant au-delà du baroque. Nous avons un projet prometteur, mais rien qui approche de la nature révolutionnaire de ce que certains croient deviner".
La semaine dernière, le magazine en ligne CNET révélait, après avoir découvert un brevet déposé par Deka auprès du Bureau international de la propriété industrielle, que "Ginger" était sans doute un mode de transport individuel, extrapolation futuriste de la trottinette qui fait fureur sur les trottoirs du monde occidental.
Sa vraie nature ne devrait être révélée qu'en 2002, laissant aux amateurs de mystères technologiques et de mystifications industrielles encore de longs mois de délices.

Ginger ... c'est le nom de code de BUSH, mais avant qu'ils s'aperçoivent qu'ils ont le président le plus débile du monde, on sera en 2002 au moins !