LA PENSEE DU JOUR

Le blogg de LYRIC

mardi, mars 19, 2002

Enfin du journalisme ?

Observateur attentif de l’actualité internationale, Thierry Meyssan a été intrigué par les anomalies des premières photographies de l’attentat contre le Pentagone, puis par la confusion et les contradictions des déclarations officielles, y compris pour le World Trade Center puis pour l’Afghanistan.

Après des études de Sciences politiques, Thierry Meyssan a animé une association internationale de défense des libertés individuelles, puis il s’est orienté vers le journalisme d’investigation.

Son parcours l’a conduit aussi bien à devenir expert pour les Droits de l’Homme auprès de la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (C.S.C.E.) que rédacteur en chef du mensuel Maintenant.

Il préside le Réseau Voltaire et édite une lettre d’intelligence politique.

Il a récemment mené une enquête qui l’a conduit de surprise en surprise, plus étonnantes et terrifiantes les unes que les autres.

Enquête au cœur de l’appareil du pouvoir américain, pour ce qui est peut-être la plus grande manipulation de l’Histoire:

L'effroyable imposture - 11 septembre 2001, aux Editions Carnot

Ce livre se fonde exclusivement sur des documents de la Maison-Blanche et du département de la Défense, ainsi que sur les déclarations des dirigeants civils et militaires américains à la presse internationale.

Toutes les informations qu’il relate sont référencées et donc vérifiables par le lecteur.

Pour plus de renseignements, allez faire un tour sur:

http://www.asile.org/citoyens/numero13/pentagone/erreurs.htm
http://www.3emillenaire.net/resistanceverte/article.php3?id_article=157
http://www.reseauvoltaire.net

Alors là ... info effroyable ou intox sans scrupule ?

samedi, mars 09, 2002

Y'a pas que l'euro qui leur pose un problème ...

LONDRES, 8 mars (Reuters) - Les Britanniques, héritiers d'un grand empire mondial, semblent aujourd'hui fâchés avec l'histoire et la géographie, selon une étude menée pour le lancement de l'édition 2002 de l'Encyclopaedia Britannica.
Ainsi, une personne sur sept ayant répondu à cette enquête situe l'Everest, le plus haut sommet du monde, en Grande-Bretagne et non au Népal.
Pourtant plus proche de chez eux, le mur d'Hadrien, construit en 122 de notre ère par les occupants romains entre le nord de l'Angleterre et l'Ecosse, aurait été bâti, à en croire une personne interrogée sur 20, plus au sud pour se garder des Français.
La même proportion est convaincue que les menhirs, qui remontent à l'âge du bronze, de Stonehenge (Wiltshire), datent de l'époque des dinosaures, 10% des personnes interrogées affirmant au contraire qu'ils ont été érigés sous la reine Victoria.
"La Grande-Bretagne est un pays dont le patrimoine et les sites sont réputés à travers le monde. Notre ignorance concernant semblables trésors nationaux nous fait honte", se lamente Christine Hodgson, directeur du marketing de l'Encyclopaedia Britannica.

Tout le monde sait que les anglo-saxon sont des billes en géo et en histoire ... sauf eux ... mais plus maintenant !

samedi, mars 02, 2002

VOTE OR NOT TO VOTE

Qui sont-ils, ces hommes et ces femmes qui nous demandent de voter pour eux à l'élection présidentielle ? Quelle est leur ambition ? Qu'est-ce qui les fait courir ? Je ne parle pas de leurs idées, de leurs convictions. Mais de cette drôle d'idée : être candidat à l'élection présidentielle.

Vous avez envie d'être président de la République, vous ? Moi, non (scoop). Combien d'entre eux, d'abord, y croient vraiment ? A part les deux athlètes figés dans leurs starting-blocks, l'un à l'Elysée, l'autre à Matignon, attendant que je ne sais qui (Dieu ?) leur donne le top départ, les autres courent pour des prunes. Et ils le savent bien. Oui, c'est vrai, il y a Chevènement, qui va finir par se persuader qu'il y croit vraiment. A force de lire dans les journaux qu'il y croit.

Mais les autres, tous les autres ? Qu'est-ce qu'ils espèrent, qu'est-ce qu'ils attendent ? C'est une vie de chien, candidat à la présidentielle. Tu te lèves et tu te couches à des heures pas possibles, tu manges et tu bois des trucs infâmes, tu passes tes journées en train ou en bagnole, tes soirées à répéter la même chose que la veille. Tout ça pour te faire engueuler par les militants, les apparatchiks de ton parti et tes conseillers en image. Tous les jours ou presque, tu vois ta cote jouer au yo-yo dans les sondages, tu lis les commentaires ironiques, sarcastiques ou condescendants des journalistes, tu te fais piéger au jeu des petites phrases et des photos qui te donnent l'air débile. Tu parles d'une croisière ! Et pourtant, ils piaffent, ils courent, ils en veulent. Personne ne les oblige, personne ne leur met un pistolet sur la tempe. Il faut bien se rendre à l'évidence : ils aiment ça. Ils adorent ça.

Je les regarde, à la télé. Je les observe. J'essaie de comprendre. Ils chahutent, se chamaillent, s'engueulent. Ça part dans tous les sens, ça crie, ça hurle, ils ne s'écoutent pas, ils parlent en même temps. Rien que de très banal. Et pourtant, ce qui frappe, à la longue, c'est autre chose. Une impression de connivence, entre eux. Au-delà de leurs divergences, de leurs oppositions. Ils s'appellent par leur prénom, se tutoient. Ils font partie du même club. Celui des candidats. Qui se retrouvent régulièrement, de plateaux de télé en studios de radio. Ils savent qu'ils sont ensemble pour un bon bout de temps. A deux, trois, quatre ou plus, ils vont continuer à débattre, à s'affronter. Puis boire un coup dans les coulisses. Ça crée des liens. Des complicités. Ils sont au-dessus du lot. Ils existent en tant que candidats. C'est leur carte de visite, leur identité. On les invite, on les filme, on les interviewe, on les sollicite de tous côtés. Ils sont une poignée, sur soixante millions de Français, juste quelques-uns. On les voit partout, on les écoute.

Dans quelques semaines, ce sera fini. Ils en profitent.
(...)

Télérama - 14 février 2002

vendredi, mars 01, 2002

Encore quelques uns qui font pitié ...

NEW YORK, 28 fév (AFP) - Voici le classement des quinze premières fortunes mondiales, en milliards de dollars, selon le dernier classement établi par le magazine américain Forbes publié jeudi :
01) Bill Gates (Microsoft, USA): 52,8 mds USD
02) Warren Buffett (Berkshire Hathaway, USA): 35,0 mds USD
03) Famille Albrecht (Aldi, Allemagne): 26,8 mds USD
04) Paul Allen (Microsoft, USA) : 25,2 mds USD
05) Larry Ellison (Oracle, USA): 23,5 mds USD
06) Jim Walton (Wal-Mart, USA): 20,8 mds USD
07) John Walton (Wal-Mart, USA): 20,7 mds USD
08) Robson Walton (Wal-Mart, USA): 20,5 mds USD
08) Alice Walton (Wal-mart, USA): 20,5 mds USD
10) Helen Walton (Wal-Mart, USA): 20,4 mds USD
11) Prince Alwaleed Bin Talal (Arabie Saoudite) 20,0 mds USD
12) Famille Quandt (BMW, Allemagne) 18,4 mds USD
13) Famille Thomson (édition, Canada) 14,9 mds USD
13) Liliane Bettencourt (L'Oréal, France) 14,9 mds USD
15) Steven Ballmer (Microsoft, USA) 14,8 mds USD

... et combien avec moins d'1 euro par jour pour vivre ?