LA PENSEE DU JOUR

Le blogg de LYRIC

dimanche, juin 30, 2002

"le romantisme, c'est de se battre contre l'impossible."

Ariane Ascaride

samedi, juin 29, 2002

Plutôt que de chercher obstinément à corriger ses défauts, il vaut mieux parfaire ses qualités ...

OSLO, 29 juin (AFP) - Après avoir été éconduit pas moins de 250 fois par les maisons d'édition, l'auteur norvégien Tor Halstvedt parvient finalement à publier un ouvrage intitulé... "Refusé".
"Soit je suis un peu lent de cerveau, soit j'ai du talent. Je penche pour cette dernière hypothèse et j'ai eu beaucoup de preuves en ce sens, notamment dela part des lecteurs", a déclaré M. Halstvedt.
Tirant de son infortune les conclusions qui s'imposaient, M. Halstvedt a rédigé un nouvel ouvrage sous forme d'un agenda écrit par un auteur qui se heurte à l'incompréhension et à l'académisme des maisons d'édition.
Tor Halstvedt a certes publié plusieurs ouvrages depuis son premier livre en 1981 mais les temps sont devenus, selon lui, de plus en plus difficiles.
"Comme écrivain, 15 ans après mes débuts, je suis devenu un véritable fiasco", a-t-il écrit, sous forme de clin d'oeil, dans la préface de "Refusé".

On ne peut forcer aucun individu à évoluer. L'unique personne qu'on peut changer, c'est nous-même.

mardi, juin 18, 2002

Ouf ! On est pas des robots ...

WASHINGTON, 17 juin (AFP) - Les enfants victimes de violences ont une perception perturbée des émotions exprimées par les personnes qui les entourent,selon une étude américaine à paraître mardi dans les Comptes rendus de l'Académie nationale des Sciences.
Les résultats de l'étude, qui portait sur 40 enfants de huit à 10 ans, victimes ou non de violences, montrent que ces enfants ont tendance a voir d'abord la colère dans les visages exprimant plusieurs sentiments, alors que les autres enfants perçoivent davantage les autres émotions.
(...)
A titre d'exemple, un visage exprimant 60% de peur et 40% de colère a d'abord été identifié par les enfants victimes de violences comme exprimant la colère, alors que l'autre catégorie d'enfants y discernaient d'abord la peur. Ces derniers, à l'enfance dite normale, n'identifiaient d'abord la colère que dans les visages contenant moins de 30% d'une autre émotion.
"Il n'y a pas de différences dans la façon dont les enfants reconnaissent des photos de visages, mais dans la façon dont ils classent ces visages. Les enfants victimes de violence se sont montrés plus sensibles à la colère", a expliqué le psychologue.
Ainsi, a poursuivi M. Pollak, "l'expérience peut modifier la limite tracée par une personne entre plusieurs émotions, et cette idée va à l'encontre de la théorie selon laquelle les émotions sont innées".
Pour lui, le processus cérébral de traitement de l'émotion pourrait être inné, mais la perception et la compréhension des émotions serait au contraire influencée par le vécu.

Ca rassure ... On est pas encore tous des clones ?!

mercredi, juin 05, 2002

INCROYABLE MAIS VRAI !

VIENNE, 31 mai (AFP) - Un Autrichien de 17 ans a par hasard découvert sur l'internet des secrets militaires américains qui contiennent des détails sur l'accord de désarmement signé entre la Russie et les Etats-Unis le 24 mai, a annoncé le tabloïd Kronenzeitung dans son édition de samedi.
Robert, un apprenti originaire de Vienne, a "surfé sur son ordinateur pour chercher des pages d'internet intéressantes qui se réfèrent à des informations militaires nouvelles" a indiqué l'apprenti, selon Kronenzeitung.
"Soudain sont apparues sur mon écran des pages de documents du ministère américain de la Défense assortis de l'échelle de sécurité la plus élevée", a expliqué Robert au journal, qui souligne que l'apprenti a découvert des détails du récent accord de désarmement américano-russe signé par les présidents George W. Bush et Vladimir Poutine.
"Dans ces articles il était question de réseaux satellitaires, de systèmes de surveillance et de hangars pour les fusées nucléaires", a affirmé Robert, selon le journal.
Quelques minutes après cette découverte, un agent du FBI (service de sécurité américain) a téléphoné à Robert depuis Washington pour lui demander comment il était tombé sur ces documents secrets.
Après cette conversation, l'apprenti, pris de peur, a appelé la police autrichienne pour lui faire part de sa découverte insolite, a ajouté le journal. Trois policiers autrichiens sont ensuite venus dans l'appartement de Robert pour lui "poser un grand nombre de questions".

HEU ... TU M'ETONNE ?!