LA PENSEE DU JOUR

Le blogg de LYRIC

samedi, septembre 06, 2003

UN PROCHAIN CANDIDAT AU "SUICIDE" ?

LONDRES, 6 septembre (Reuters) - L'ancien secrétaire d'Etat à l'Environnement de Tony Blair Michael Meacher accuse samedi les Etats-Unis d'avoir connu à l'avance le scénario des attentats du 11 septembre 2001 mais de n'avoir rien fait, dans le but de renforcer leur emprise sur la planète.
Dans une tribune parue dans le quotidien de centre-gauche The Guardian, Meacher ajoute que la "guerre contre le terrorisme" décrétée par Washington après l'effondrement des tours du World Trade Center a été utilisée comme "faux prétexte" pour remplir des objectifs stratégiques de géopolitique.
"La guerre mondiale contre le terrorisme porte la marque d'un mythe politique propagé pour ouvrir la voie à un tout autre programme - l'objectif américain d'hégémonie sur le monde, bâti autour de la volonté de prendre par la force les commandes sur les ressources pétrolières requises pour mener ce projet à bien."
Meacher estime que les attentats du 11 septembre ont fourni un "prétexte inestimable" pour attaquer l'Afghanistan et ajoute que les Etats-Unis entendaient prendre depuis longtemps le contrôle militaire de la région du Golfe, que Saddam Hussein soit ou non au pouvoir en Irak.
"Il est clair que les autorités américaines n'ont guère voire rien fait pour prévenir les événements du 11 septembre", dit-il.
Un rapport du conseil national des renseignements indiquait dès 1999 que des kamikazes d'Al Qaïda pouvaient précipiter un avion bourré d'explosifs sur le Pentagone, le siège de la CIA ou la Maison blanche, note-t-il.
Meacher s'intéresse également à la réponse fournie par les autorités dans la matinée du 11.
"La loi américaine requiert que lorsqu'un avion s'éloigne considérablement de son plan de vol, des avions de chasse sont envoyés pour enquêter. Pas un seul avion de chasse n'a décollé imméditament jusqu'à ce qu'un troisième avion frappe le Pentagone à 09h38. Pourquoi?"
L'ambassade des Etats-Unis à Londres a exprimé son dégoût des opinions de l'ancien ministre.
"Les allégations inouïes de M. Meacher - en particulier son affirmation selon laquelle le gouvernement américain n'a rien fait, sciemment, alors que des terroristes tuaient 3.000 innocents à New York, en Pennsylvanie et en Virginie - seraient monstrueuses, et monstrueusement insultantes si elles émanaient de quelqu'un de sérieux ou crédible", a-t-elle dit.
Le cabinet de Tony Blair a pris ses distances avec ces propos en faisant savoir que "le Premier ministre a répondu à ceux qui arguent que (la guerre en Irak) était liée au pétrole".
Michael Meacher a démissionné en juin dernier après six années à son poste.