LA PENSEE DU JOUR

Le blogg de LYRIC

vendredi, octobre 10, 2003

Et vous pensez vraiment que le Pape mérite le prix Nobel de la paix ?

LONDRES, 10 oct (AFP) - Des représentants de l'Eglise catholique, partout dans le monde, demandent aux séropositifs de ne pas utiliser de préservatifs, affirmant, contre l'avis des experts, qu'il ne protège pas du sida, révèle une enquête de la BBC.
Le virus HIV peut passer au travers de minuscules trous dans les préservatifs, ont déclaré des responsables de l'Eglise catholique de quatre continents, interrogés par la BBC dans le cadre de son émission télévisée Panorama, qui sera diffusée dimanche et dont des extraits ont été communiqués à la presse.
"Le virus du sida est environ 450 fois plus petit que les spermatozoïdes", affirme ainsi dans l'émission un important cardinal du Vatican, Alfonso Lopez. "Le spermatozoïde peut passer facilement à travers le +filet+ du préservatif", ajoute-t-il.
Une religieuse catholique conseille quant à elle à son maître de choeur, porteur du sida, de ne pas utiliser de préservatifs avec son épouse car "le virus peut passer à travers".
L'archevêque de Nairobi Raphael Ndingi Nzeki estime lui que les préservatifs ont aidé à l'extension de la pandémie. "Le sida (...) s'est développé très vite à cause de l'existence de préservatifs", affirme-t-il.
Selon Panorama, ces allégation sur les préservatifs sont répétées aux fidèles sur tous les continents.
"De telles déclarations sont dangereuses", a réagi une porte-parole de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). "Nous sommes confrontés à une pandémie globale qui a déjà tué plus de 20 millions de personnes et en affecte actuellement 42 millions".
"Il y a tant de preuves qui montrent que les préservatifs ne laissent pas passer les maladies sexuellement transmissibles. Quiconque dit autre chose a simplement tort", a-t-elle ajouté.
L'église catholique romaine est opposée aux méthodes non naturelles de contraception, affirmant qu'elles encouragent la promiscuité sexuelle.

Non mais on croit rêver ... mais malheureusement, c'est pas un rêve !